Article en ligne de Jean-Jacques Richer sur la perspective actionnelle

Voici la publication d’un article très intéressant de Jean-Jacques RICHER sur les « Conditions d’une mise en œuvre de la perspective actionnelle en didactique des langues« 1.

Prenant appui sur le monde du travail, Jean-Jacques Richer redéfinit la notion de compétence langagière aux lumières des conceptions du CECRL, qui se donne pour unique finalité : former des apprenants comme acteurs sociaux. Comme le souligne Christian Puren; « cette conception de la compétence est celle d’un savoir, d’un vouloir et d’un pouvoir réaliser des actions complexes, c’est-à-dire exigeant en particulier un certain niveau d’autonomie et de responsabilité, une gestion de l’information au-delà de la seule communication, une dimension réflexive et une dimension collective »2.

Ce paradigme, bien que sous-jacent dans toutes les descriptions de la perspective actionnelle, fut, en quelque sorte mis de côté par les didacticiens du cadre, laissant aux futurs des « chantiers » à embrassés. JJ Richer nomme alternativement la pédagogie de projet, « la linguistique actionnelle », le « vouloir agir » (la motivation), et le comment agir avec les stratégies qu’il s’agit ici de redéfinir.

 

Bonne lecture,

 

 

1. Jean-Jacques Richer, « Conditions d’une mise en œuvre de la perspective actionnelle en didactique des langues », Recherche et pratiques pédagogiques en langues de spécialité [En ligne], Vol. XXXIII N° 1 | 2014, mis en ligne le 15 mars 2014, consulté le 31 mars 2014. URL : http://apliut.revues.org/4162 ; DOI : 10.4000/apliut.4162

 

2. http://www.christianpuren.com/2014/03/23/a-lire-en-ligne-un-article-de-jean-jacques-richer-sur-la-perspective-actionnelle/